www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 54

Vous êtes actuellement : Métier  / Direction 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 octobre 2021

Loi Rilhac : comprendre les attaques contre la direction et e fonctionnement de l’Ecole

Loi Rilhac : nouvelle offensive du gouvernement pour attaquer la direction, l’Ecole et le statut du fonctionnaire. Il est encore temps d’agir !

Les offensives contre le fonctionnement de l’école sont récurrentes avec à chaque fois une même volonté d’installer de la verticalité dans le collectif enseignant. Ces réformes ont toujours rencontré une forte opposition et ont été abandonnées suite à des mobilisations massives. Une voie à suivre...

Mobilisons-nous !

Emmanuel Macron, avec son discours de Marseille, marque son entrée dans la campagne présidentielle. « L’école du futur », dans un système scolaire libéral, acterait la fin de l’école républicaine égalitaire : attaque du statut du fonctionnaire, volonté d’imposer un échelon hiérarchique, normalisation des pratiques enseignantes et imposition de contrats locaux d’accompagnement pour l’obtention de moyens. La dérégulation de l’école publique, en cassant les règles de son fonctionnement, ferait porter la responsabilité des échecs sur les enseignant.es et les employés territoriaux.

Au contraire, il faut tenir compte des demandes des équipes : la mise en place de l’allègement de service en REP+ a montré que les enseignant.es pouvaient travailler collectivement et renforcer leur expertise professionnelle pour réduire les inégalités scolaires.

Décryptage de la Loi Rilhac

La proposition de loi « créant la fonction de directrice ou de directeur d’école » est revenue au parlement fin septembre. Portée par la députée LREM Cécile Rilhac, elle donnerait un statut spécifique aux directeurs et directrices, en les dotant d’une « délégation de compétences de l’autorité académique » du recteur ou du DASEN où « le directeur participe à l’encadrement du système éducatif. » Avec le soutien du Ministre, le Sénat a voté une « autorité fonctionnelle » en refusant d’inscrire que les directeur·trices n’auront pas d’autorité hiérarchique dans l’école. De nouvelles missions pourraient leur être confiées, « dans le cadre d’un dialogue avec l’inspection académique ». Fin juin 2021, dans le cadre du « Grenelle », le ministère est allé plus loin et a présenté un bouleversement du fonctionnement de l’école. Le directeur ou la directrice aurait une « voix prépondérante » en conseil des maitre·sses, pourrait attribuer des missions rémunérées à certain·es PE et émettre un avis lors des rendez-vous de carrière.

Cette autorité placerait les directeurs et directrices en dehors du collectif de travail, isolé·es, face à l’équipe, aux parents, seul·es responsables face aux élue·s et à l’IEN. Non seulement cela ne règlera pas la problématique de la direction d’école mais il est fort à parier qu’un·e chef·fe à la table du conseil des maître·sses créera des conflits dont l’école n’a pas besoin. Ce serait aussi un moyen pour le ministère de s’assurer de la bonne mise en place de ses directives.

Réussite des élèves et réduction des inégalités

Depuis 2017, il y a un recentrage sur les fondamentaux et un contrôle des pratiques des enseignant·es (évaluations nationales standardisées, formations limitées aux fondamentaux, guides...). Rien n’est mis en place pour développer le travail en équipe. La profession revendique la baisse des effectifs comme levier de la réussite des élèves mais la politique poursuivie étouffe la créativité des enseignant·es et annihile les effets positifs qu’auraient dû produire les dédoublements des classe en éducation prioritaire. Il est urgent de changer de cap !

Le SNUIPP est ambitieux pour le fonctionnement de l’école :

Le fonctionnement actuel des écoles primaires, sans supérieur·e hiérarchique au sein de l’équipe enseignante, est l’une des forces du service public d’éducation. La crise sanitaire a démontré que si l’école a tenu c’est avant tout grâce à l’investissement des personnels sur le terrain. Il faut donner les moyens nécessaires au bon fonctionnement des équipe pédagogique et non pas renforcer la hiérarchie.

On trouve les ressources pour penser ses pratiques, résoudre des problèmes concrets rencontrés en classe dans un collectif protégé du regard de la hiérarchie.

Il faut rendre agissant des métiers avant tout de conception. Pour permettre cela il faut des moyens supplémentaires (effectifs réduits, RASED au plus près des écoles, formation correspondant aux demandes du terrains, temps de travail réduit devant élèves pour permettre des temps de concertation et d’élaboration, des équipes pluriprofessionnelles, des PDMQDC...).

Le fonctionnement de l’école a besoin :

- de directrices et directeurs dont les tâches sont allégées et recentrées sur l’animation et la coordination de l’équipe pédagogique,

- d’aide administrative

- et de temps de décharge suffisant.

C’est par la reconnaissance des collectifs de travail comme des lieux de réflexion et de décisions démocratiques dans les écoles que le service public d’éducation sera renforcé. Il faut pour démocratiser l’école, s’appuyer sur la professionnalité des collectifs de travail !

Le collectif ça marche !

Plusieurs études montrent que la dynamique pédagogique du dispositif Plus De Maîtres Que De Classes permet de lutter efficacement contre les difficultés scolaires. Une étude danoise de 2018 précise que l’effet a été mesurée jusqu’à 30 mois après la fin du dispositif.

ON AGIT AVEC LE SNUIPP-FSU ?

Face à ces attaques, votre syndicat agit avec vous : information et décryptage, RIS direction mercredi 20/10 (ici), application pour interpeller ses député·es en quelques clics avant le vote du 29/09, lettre aux député·es 54 envoyée par le SNUipp-FSU 54, manifestation devant l’Assemblée le 29/09...La bataille continue, et c’est ensemble que nous pouvons faire bouger les choses !

Une tribune intersyndicale « Nous, directrices et directeurs, refusons la proposition de loi Rilhac ! » vient de paraître : à signer massivement ! La pétition se trouve sur ce site : https://www.stop-loi-rilhac.org

JPEG - 19.2 ko

Pour plus d’informations, brochure édité par le Snuipp en octobre 2021 « Quel fonctionnement pour l’école ? » ici

PDF - 195.1 ko
bon_bd_v3_2021_direction

Et un tract synthétique

PDF - 440.6 ko
Tract Rilhac

 

43 visiteurs en ce moment

*Top 51 rue de Metz
54000 NANCY
Tel : 03.83.95.12.02
Mail : snu54@snuipp.fr
Facebook : Snuipp.meurtheetmoselle
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 54, tous droits réservés.