www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 54

Vous êtes actuellement : Outils Pratiques  / Crise sanitaire Covid 19 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 avril 2021

Fermeture des écoles... !?

1 an et 2 semaines plus tard, nous y revoilà...

La fermeture des écoles est un réel constat d’échec de la politique du gouvernement et du ministre avec la mise en œuvre d’un protocole insuffisant et le refus d’accorder les moyens nécessaires qui n’a pas permis d’éviter la circulation du virus. Le SNUipp et la FSU n’ont pourtant eu de cesse d’alerter et de dénoncer cette situation et les manques criants sur le terrain pour y faire face.

Le Président Macron, son gouvernement et son Ministre de l’Education en portent toute la responsabilité et il faudra exiger, en son temps, qu’ils en rendent comptes !

En attendant, une fois de plus les personnels et l’administration doivent apprendre les mesures finalement prises, via les médias, sans aucune concertation ni la moindre anticipation.

Une fois de plus, sur le terrain, alors que toutes et tous nous démenons depuis plus d’un an pour maintenir à flot le service public d’éducation, nous devrons donc réinventer notre travail et tenter d’appliquer des injonctions générales et floues, ignorant la masse de travail supplémentaire que cela nous occasionne, et sans aucune reconnaissance autre que des remerciements lénifiants de façade :

“assurez la continuité pédagogique ! ”

Ah oui... mais avec quels outils ? Ceux que nous avons pu nous payer grâce à la magnifique prime d’équipement de 150 € (enfin, pour ceux qui y ont eu droit) ? En nous appuyant sur les leçons tirées de l’an dernier grâce aux temps de réflexion et concertation qu’on (ne) nous a (pas) accordé ? Grâce aux magnifiques formations qu’on (ne) nous a (pas) proposées ?

Et pour faire quoi ? Le SNUipp-FSU l’avait rappelé lors du 1er confinement et le rappelle ici : le "distanciel" ne peut pas être de l’enseignement à part entière. Cela peut tout au plus être un maintien du lien scolaire avec les élèves, ce qui implique notamment que des apprentissages nouveaux ne peuvent pas être mis en place.

“accueillez les enfants des personnels prioritaires ! ”

Bien sûr, nous sommes solidaires de nos camarades fonctionnaires soignants et autres "prioritaires", mais une fois de plus, il est bien compliqué d’organiser tout cela "sans préparation", alors que cet accueil pose de nombreuses questions et demande de nombreux échanges et discussions avec les familles, les collègues, les mairies, ... ! Surtout avec la continuité scolaire à assurer pour les autres élèves.

Comme nous l’avons toujours exigé, le cabinet du Ministre comme notre DASEN ont toutefois bien confirmé que :

  • les personnels ne s’engagent dans cet accueil que sur la base du volontariat
  • que les enfants d’enseignants feront partie de cette liste prioritaire... Par ailleurs toujours "en cours de finalisation". Comment s’organiser sans même savoir qui nous devons accueillir ou non, la semaine prochaine ???
  • que la structure scolaire reste ouverte mais il n’y a pas d’obligation d’aller sur place ni à l’inverse d’interdire à un enseignant de venir pour télétravailler.
  • qu’un protocole spécifique est en cours d’écriture pour accueillir les élèves en toute sécurité.

Le ministère a aussi "précisé" (si l’on peut dire) à nos représentant.es :

  • que ces personnels volontaires pourront accueillir les enfants des personnels prioritaires avec le même dispositif financier que l’année dernière... Mais sans aucune précision (l’an dernier, quelques collègues ont effectivement bénéficié d’une "prime COVID" mais qui n’avait été versée que pour celles et ceux ayant assuré au moins quatre jours d’accueil.
  • que les enfants en situation de handicap accueillis dans les structures médico-sociales sont également prioritaires.

Un grand nombre de questions sans réponse

Suite à ces premiers échanges, un grand nombre de questions restent sans réponses et doivent être éclaircies (liste détaillée ci-dessous).

Face à cette impréparation, le SNUipp-FSU continue à s’adresser au MEN afin d’exiger les clarifications et améliorations nécessaires. Vous trouverez dès à présent sur le site national dédié de SNUipp-FSU et sur notre site départemental les réponses que nous parvenons à obtenir.


Pôle d’accueil :

- Sur quels critères sont accueillis les enfants dans les pôles d’accueil prioritaire durant le temps scolaire ?

  • Peut-il y avoir des critères locaux décidés par les préfets ?
  • Les deux parents doivent-ils être concernés ou un seul ?

- Quelle est la latitude de cet accueil ? Comprend-il les mercredis, les week-end ou encore la période de vacances ?

- Quel est le protocole en matière sanitaire pour les pôles :

  • de taille des groupes : différence du nombre d’enfants si c’est un accueil de maternelles ou d’élémentaires ; nombre de groupes ;
  • procédure en situation d’un personnel ou d’un enfant suspecté d’être contaminé (départ de la structure, nettoyage) ;
  • procédure de nettoyage quotidien des locaux ;
  • exiger une présence multiple d’adultes, il ne doit pas y avoir d’adulte seul avec un seul enfant, ou adulte seul avec un groupe d’enfants ;
  • gestion du temps de cantine et de la garderie.

- Par qui serait assuré l’accueil éventuel de ces élèves hors temps scolaire (we-vacances…) ?

- Le volontariat doit être explicite et exclure toute tentative d’injonction.

- La reconnaissance financière des personnels volontaires doit-être précisée et les critères explicites avant tout engagement.

- Les personnels volontaires ne pourront assurer aussi le travail à distance pour leur classe (double charge) ?

Carrière :

- Pour les personnels devant avoir leur rendez-vous de carrière en avril, voire en mai, quelle sera leur situation pour leur future promotion ? Il est impensable qu’ils.elles puissent être lésé.es ?

- Quelle certitude pour que les conditions sanitaires soient respectées pour les candidats au CRPE ?

- Quelle répercussion pour les stagiaires qui doivent passer leur oral de titularisation ?

Organisation :

- Le déplacement des vacances scolaires a un effet sur l’organisation des personnels. Des rendez-vous médicaux avaient été pris de longues dates à des périodes théoriques de vacances. Ces impératifs pourront-ils donner lieu à l’attribution d’autorisation d’absence rémunérée ?

- Quelle est la situation des personnels en ASA jusqu’à ce jour ?

- Le déplacement des vacances scolaires a un effet sur l’organisation “des vacances apprenantes” et autres stages RAN, les enseignant.es engagé.es antérieurement doivent pouvoir se rétracter librement.

- Au premier confinement, un certain nombre d’enseignant.es n’ont pu assurer pleinement leur mission faute de connexion. Le réseau n’étant pas amélioré, ils doivent pouvoir prétendre à des ASA.

- Désormais, il est clair que la garde de jeunes enfants n’est pas compatible avec une activité professionnelle, les enseignant.es dans cette situation doivent bénéficier d’ASA, sur la période.

- Il est possible pour des raisons d’organisation ou pour assurer l’accueil dans les pôles que des personnels aient besoin de se déplacer. L’administration va-t-elle fournir des attestations professionnelles pour les déplacements ? Ces déplacements doivent être couverts en cas d’accident.

- Des personnels ont déjà reçu des injonctions leur imposant d’assurer le travail à distance à partir de leur école durant la semaine de confinement. Il n’est pas possible d’imposer ces déplacements dans la mesure où le travail à distance doit être systématisé.

Enseignement et missions :

- Durant la période de confinement, qui décide ce que doivent faire :

  • les AESH ?
  • les contractuel.les ?
  • les personnels Rased, psy, SEGPA, UP2A ?

Plus que jamais, et pour pouvoir réouvrir les écoles dans des conditions acceptables, nous avons besoin d’un véritable plan d’urgence pour l’Ecole que le SNUipp-FSU exige depuis mars dernier !

Le SNUipp-FSU exige :

- d’urgence des recrutements pour la reprise du 26 avril pour fonctionner en groupes plus restreints et assurer tous les remplacements ;

- une véritable campagne de tests salivaires dans les écoles, et la gratuité pour les personnels ;

- des masques chirurgicaux adaptés pour les élèves et les personnels ;

- l’ouverture de postes RASED en nombre suffisant, partout sur le territoire ;

- le recrutement et la formation d’AESH en nombre suffisant ainsi que la revolarisation de leur salaire et la requalification de leur métier ;

- l’ouverture de places supplémentaires au CRPE pour assurer une année scolaire 2021/2022 plus sereine ;

- le recrutement en tant que titulaires et la formation des contractuel.les ;

- le renforcement de l’éducation prioritaire pour lutter contre les inégalités scolaires ;

- des excuses du ministre Blanquer.

 

52 visiteurs en ce moment

*Top 51 rue de Metz
54000 NANCY
Tel : 03.83.95.12.02
Mail : snu54@snuipp.fr
Facebook : Snuipp.meurtheetmoselle
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 54, tous droits réservés.