www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 54

Vous êtes actuellement : Outils Pratiques  / Crise sanitaire Covid 19 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 janvier 2021

le Ministre doit mesurer l’ampleur de l’épidémie dans les écoles

La communication voulue rassurante du Ministre de l’Education Nationale est en totale contradiction avec la situation du terrain... Une fois de plus !

Il y a trois jours, le ministre affirmait encore qu’il n’y avait « pas d’explosion de la contagion dans les écoles », malgré des remontées locales qui disaient tout le contraire. Ce matin, sur RTL il annonçait même que “la contamination était limitée”.

Or, tous les chiffres tendent à prouver le contraire, y compris ceux de son Ministère [1] et bien plus encore ceux, nettement plus fiables, publiés par Santé Publique France, notamment pour les enfants [2].

La situation est donc sérieusement inquiétante alors même que le variant anglais reste encore très minoritaire. La circulation du virus à l’Ecole est plus qu’active, faisant peser des risques importants sur les élèves, les personnels et leur entourage.

Le SNUipp-FSU est profondément attaché au maintien de l’ouverture des écoles, seul à même de ne pas creuser davantage les inégalités scolaires, de permettre aux élèves de poursuivre les apprentissages collectifs et de maintenir un lien entre eux. Mais cela ne peut être rendu possible que si la sécurité dans les établissements scolaires est garantie au quotidien.

Cela passe par :
- un équipement en masques chirurgicaux à usage unique pour les personnels et les élèves,
- un accès prioritaire à la vaccination pour les personnels de l’Éducation nationale qui le souhaitent,
- une campagne massive de tests PCR et salivaires dans les écoles dès que possible pour isoler rapidement les cas positifs et enrayer les chaînes de contamination,
- des consignes d’isolement des cas contacts plus strictes
- et une harmonisation des règles de fermetures d’écoles en cas de clusters qui se multiplient sur tout le territoire.

Et comme les plus de 100 000 élèves contaminés depuis le mois de septembre ne suffisent pas à faire entendre raison au ministre de l’Éducation nationale, le SNUipp-FSU est bien décidé à en faire un enjeu de santé publique.

Une première étape en est la grève du 26 janvier pour dénoncer cette gestion de la situation sanitaire des écoles etexiger de véritables mesures de protection.

PNG - 24.3 ko
cliquez pour en savoir plus sur la grève du 26 janvier en Meurthe et Moselle
PDF - 280.1 ko
communiqu_de_presse_snuipp-fsu_le_ministre_doit_mesurer_lampleur_de_lpidmie_dans_les_coles

[1] hausses de près de 30% des élèves cas COVID confirmés et 40% pour les personnels par rapport à la semaine dernière, selon le point de situation hebdomadaire publié aujourd’hui par le ministère

[2] Les chiffres communiqués par l’Education Nationale correspondent environ à la moitié de ceux de Santé Publique France !

 

47 visiteurs en ce moment

*Top 51 rue de Metz
54000 NANCY
Tel : 03.83.95.12.02
Mail : snu54@snuipp.fr
Facebook : Snuipp.meurtheetmoselle
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 54, tous droits réservés.