www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 54

Vous êtes actuellement : Outils Pratiques  / Crise sanitaire Covid 19 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 novembre 2020

Questions sur le nouveau protocole et semblants de réponses de la DSDEN

Dès lundi, le SNUipp-FSU a demandé des éclaircissement sur les remplacements, les masques enfant, la piscine, les réunions etc. Voici les retours de la DSDEN et du rectorat.

Ce nouveau "confinement" doublé d’un protocole de dernière minute place encore les équipes face à de nombreuses questions. Les IEN apportent (ou non !) des réponses mais il semble essentiel qu’un vrai cadrage départemental existe. C’est que le SNUipp-FSU 54 a essayé d’obtenir auprès de la DSDEN.

- remplacement de collègues absent.es :

la politique d’ouvrir les écoles dans des conditions normales en période de COVID et de maladies hivernales sans moyens humains supplémentaires montre évidemment ses limites. Ainsi, le manque de remplaçant.es est déjà très problématique et en opposition avec le non-brassage des élèves si on les répartit.

C’est avec effarement que nous avons appris que des IEN et directrices demandaient aux membres des RASED de devenir remplaçant.es ! L’IENA et le recteur ne semblent pas voir où est le problème tant que les personnels sont d’accord. Est-ce à dire qu’en cette période complexe, suite à un 1er confinement qui a fortement pénalisé des élèves dans leurs apprentissages, les RASED n’ont pas un rôle primordial à jouer ? Doit-on comprendre que c’est à nous d’accepter de pallier les incuries du ministère en changeant au pied levé de mission ? Où place-t-on les bornes ensuite ? Quels personnels peuvent être sollicités ?? Le SNUipp-FSU 54 vous invite à signaler toute sollicitation de ce genre, à lui demander conseil si besoin, et à ne pas tout accepter sous le coup du sentiment du devoir ou de la culpabilité qui nous animent...

Par ailleurs, les 6 modulateurs-trices REP+ et les BFC ont aussi été placé.es sur des remplacements "prioritaires".

Le SNUipp-FSU 54 invite les équipes à demander aux parents de garder leurs enfants autant que possible, dès qu’un.e enseignant.es n’est pas remplacé.e.

Nul doute qu’il faudra réclamer à nouveau un réel investissement en création de postes de remplaçant.es (pour rappel, zéro création en 2020) et un appel systématique aux listes complémentaires.

- ULIS et inclusion dans les classes :

Pour la DSDEN, il n’y a" pas de consigne particulière, les élèves continuent d’être inclu.es sous réserve du respect du protocole et en évitant les brassages." Par ailleurs, en cas d’absence du- de la coordo ULIS, le SNUipp-FSU 54 tient à rappeler que la classe ne peut pas être confiée à l’AESH-co, là encore pour pallier le manque de moyens... Faites-nous remonter toutes les difficultés que vous rencontrez concernant les ULIS en cette période.

- Les attestations de déplacement et justificatifs : Lundi, des collègues de plusieurs circonscriptions nous signalaient ne pas avoir reçu de document de la part de leur IEN et se sentaient donc non couvert.es en cas de contrôle. La DSDEN a répondu que cela était en cours (signalez-nous si ce n’est toujours pas arrivé !) et que l’on pouvait utiliser l’attestation lambda (à remplir deux fois par jour !).

- réunions diverses et formations :

La DSDEN répond que "toutes les formations de plus de 4/5 personnes doivent se faire en distanciel lorsque c’est possible, sinon elles sont soit annulées, soit reportées. Toutes les réunions doivent quand c’est possible être tenues en distanciel (conseil d’école par exemple)".

Les animations pédagogiques sont-elles une priorité en ce moment, sauf à porter précisément sur la gestion de la situation ?

Aucune réponse sur l’outillage nécessaire et les moyens mis à disposition à la visio-conférence....ni sur les RDV parents suite aux évaluations CP-CE1. Sur ce dernier point, liberté doit être laissée aux équipes compte-tenu à la fois du protocole et du plan vigipirate. Le SNUipp-FSU 54 reviendra sur ce point en CHSCT.

- piscine :

Brassage dans les bus et les vestiaires avaient encore lieu avant les vacances, peut-être est-ce encore le cas dans votre école. De plus, les interdictions de se doucher ou de se sécher les cheveux, l’hiver approchant sont aberrantes. En maternelle, les PE dans les bassins ont aussi parfois interdiction d’être masqué.es. Il semblerait donc plus que judicieux de suspendre les séances pour un temps ! (on pourrait même recruter les maîtres.ses nageurs-ses pour dédoubler en EPS !). La DSDEN répond que "les séances de piscine doivent être organisées sans brassage des classes, y compris ds le bus, vestiaire... La piscine est certes une activité obligatoire mais, si les enseignants estiment que les conditions ne sont pas réunies pour que leurs élèves y soient en sécurité, c’est une sortie à la journée que le directeur d’école peut tout à fait reporter, annuler, l’autorisation étant de son ressort.". Le SNUipp-FSU 54 vous invite donc à en discuter en équipe et prendre les décisions qui vous semblent appropriées à votre situation.

- refus du port du masque :

La FSU a demandé un positionnement clair au DASEN sur la conduite à tenir en cas de refus de la part d’une famille, afin que chaque enseignant.e soit couvert.e dans les démarches à entreprendre, qui pourraient être conflictuelles.. Il répond qu’une tolérance pouvait s’appliquer les premiers jours mais que le décret porte obligation. En cas refus, l’élève ne doit pas être accepté à l’école. En cas de conflit, appeler le 17 et l’IEN. Signalez-nous aussi toute difficulté !

 

45 visiteurs en ce moment

*Top 51 rue de Metz
54000 NANCY
Tel : 03.83.95.12.02
Mail : snu54@snuipp.fr
Facebook : Snuipp.meurtheetmoselle
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 54, tous droits réservés.