SNUipp-FSU 54
http://54.snuipp.fr/spip.php?article1709
LES MESURES DE CARTE SCOLAIRE ENFIN CONNUES - UNE CARTE SCOLAIRE BIEN LOIN DE REPONDRE AUX BESOINS DES ECOLES ET DES ELEVES !
vendredi, 15 mai 2015
/ SNUipp54 / Webmestre du site

Loin de toute forme d’accompagnement des choix politiques actuels et d’une politique d’austérité empêchant toute ambition pour l’Ecole, le SNUipp-FSU54 avait eu raison de voter contre les mesures de carte scolaire présentées par l’IA au CTSD et au CDEN car :

- A la fin des opérations de carte scolaire, la Meurthe et Moselle devra rendre 9 postes. Au moment où l’Ecole est appelée à être davantage un ciment de la République et à porter ses valeurs, la suppression de 9 postes est à l’opposé d’une politique éducative ambitieuse.

- Le rétablissement de la notion de seuil, plus équitable et transparente, ne peut être positif à condition d’une part que les seuils soient réellement respectés et d’autre part qu’ils permettent d’engager une baisse significative des effectifs par classe. Or c’est loin d’être le cas !

Ci-dessous, la synthèse des mesures de carte scolaire effectuée par le SNUipp54 :

PDF - 1.5 Mo
Carte scolaire 2015-ComparatifArrete13mai2015-SNU54

Le flou aura bien été le fil rouge de ces opérations de carte scolaire. Il le reste encore sur certains points à l’issu même de la parution de l’arrêté de carte scolaire. Une situation que ne peut accepter le SNUipp54 et qui le conduit à interpeller à nouveau l’Inspecteur d’Académie.

- Des fermetures et ouvertures conditionnelles dont on ne sait pas ce que cela signifie,
- Des mesures inscrites dans le champ d’étude de l’IA et examinées en CTSD et CDEN qui, au final, disparaissent de l’arrêté de carte scolaire sans réelles explications,
- Des nouvelles mesures qui, elles, apparaissent, sans qu’elles aient été discutées dans les instances, sans que les écoles concernées aient été informées (par exemple : transfert de la CLIS Saint-Georges sur l’école Braconnot, fermeture à Maizière),
- Trop d’écoles encore avec des effectifs trop chargés soit parce que l’IA a prononcé une fermeture de classe soit parce qu’il a renoncé à une ouverture,
- Des besoins non pris en compte en terme de réimplantation de RASED, de création de postes de remplaçants, de création de plus de maîtres que de classe, de création de poste de CPC dans le Pays Haut..., liste non exhaustive !!!
- Des restructurations de plus en plus nombreuses dans lesquelles les personnels ne sont pas toujours informés comme il se doit du devenir de leur école et de l’avenir de leur poste. Gestion des ressources humaines ou gestion humaine des ressources ?!,
- Une fusion d’écoles maintenue sur Villerupt alors que le conseil municipal s’y est opposé,

Le dialogue social prôné par le nouvel IA ne peut se réduire à entendre les représentants des personnels pour ensuite prendre des décisions en dehors des instances. Une carte scolaire n’est pas uniquement une opération technique. Derrière, il y a des personnels et des élèves qui aspirent à travailler en toute sérénité et dans des conditions satisfaisantes... Toute prise de décision devrait prendre en compte cet aspect et en mesurer, en amont, les conséquences. Le SNUipp54 ne manquera pas de le réaffirmer haut et fort !

La priorité à l’école primaire toujours pas au rendez-vous !

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 54, tous droits réservés.