www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 54

Vous êtes actuellement : Le syndicat : dossiers  / Les campagnes  / Les campagnes  / Rythmes scolaires et APC 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 septembre 2009

An II de l’Aide Personnalisée… Et après…

L’année scolaire précédente a vu, entre autre, se mettre en place le dispositif de l’aide personnalisée aux élèves en difficulté. Le SNUipp s’est exprimé à plusieurs reprises pour dénoncer les modalités de la mise en œuvre, le déficit de concertation et les objectifs mêmes de ce dispositif. Cela a été un élément fort de déstabilisation des écoles…

Si, ici ou là, des collègues auront pu trouver quelque satisfaction à apporter une aide spécifique et ponctuelle à des élèves sur des notions particulières, il reste que cela ne peut être une vraie réponse au traitement de la difficulté scolaire chez des enfants qui sont amenés à surmonter de nombreux obstacles pour entrer dans les apprentissages. Dans cette nouvelle organisation de l’école, les questionnements autour des rythmes de l’enfant n’ont d’ailleurs été, à aucun moment, réellement posés.

Les modalités de mise en œuvre de l’APE ont été diverses et multiples, et les écoles se sont vite confrontées à la réalité de la parole de l’ex-ministre de l’Education Nationale, si méprisante et cynique : « Débrouillez-vous ! ».

Aujourd’hui, quel bilan qualitatif le ministère a-t-il mis en œuvre ? Aucun. Le bilan d’étape proposé par l’Inspecteur d’Académie en février 2009 a-t-il eu lieu ? Non. Des outils ont-ils été proposés aux écoles depuis ? Non. Le tableau que nous avons eu à remplir en fin d’année n’était qu’un énième recueil de données statistiques sans utilité pour les équipes pédagogiques.

La réussite de tous les élèves est affichée par l’Administration et doit être le fondement de nos futurs projets d’école. Certes ! Qui le contesterait a priori ? Mais entre discours et réalité, il y a un fossé que les milliers de suppressions de postes, la disparition des RASED, le déficit de temps de concertation et l’absence de formation continue ne pourront combler.

Nos conditions de travail se sont dégradées, nos droits ont été fortement attaqués et l’autoritarisme s’est installé dans notre quotidien professionnel. Pour autant, nous ne devons pas courber l’échine.

Nous devons tous ensemble :

- Exiger que le temps de pause indispensable entre la classe et l’APE soit inclus et décompter dans le temps de service.
- Refuser d’utiliser des « tableaux » et remplir des « enquêtes » qui n’ont pour seul objectif que d’empiler des statistiques.
- Exiger le respect de la professionnalité des enseignants et des choix pédagogiques des Conseils des Maîtres dans l’élaboration des stratégies à mettre en œuvre et des dispositifs les plus appropriés pour favoriser la réussite de tous nos élèves, y compris dans le cadre de l’APE.
- Réaffirmer, encore et encore, que nous ne sommes pas de simples exécutants.

Oui, nous sommes des « concepteurs  » : c’est le fondement même de notre métier que nous avons à préserver.

Emmanuel Degritot

 

2 visiteurs en ce moment

*Top 51 rue de Metz
54000 NANCY
Tel : 03.83.95.12.02
Mail : snu54@snuipp.fr
Facebook : Snuipp.meurtheetmoselle
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 54, tous droits réservés.