www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 54

Vous êtes actuellement : Métier  / Pédagogie  / Maternelle 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
26 juin 2009

La face cachée des JARDINS D’EVEIL* 

Avec ces jardins d’éveil, que va-t-il rester de l’école maternelle publique, laïque et gratuite ?
Instaurer ces jardins d’éveil dans les écoles, c’est s’attaquer à l’essence même de l’école maternelle ainsi qu’au statut de fonctionnaire d’état. Quand, parallèlement, les recommandations du ministre visent à rapprocher la grande section du CP, on voit bien le basculement qui se prépare.

Quel est l’objectif réel de la mise en place de ces structures ?
Cette mise en place répond doublement aux exigences de réduction de la dette publique liée aux critères de convergence de l’UE en réduisant les coûts liés à la scolarisation d’un élève de maternelle et en redéployant ces postes en élémentaire et en faisant des économies en diminuant l’encadrement ( 12 enfants par adulte alors que c’est 5 en crèche)

Jardins d’éveil : un pas vers les EPEP.
Ces structures seraient payantes pour les familles, dépendraient de plusieurs tutelles ( statuts et contrats différents). Elles auraient un financement croisé ( CAF, Collectivités, familles) et un ‘directeur d’établissement scolaire’ pourrait les diriger. De là aux EPEP il n’y a qu’un pas !

*Pourquoi instaurer les jardins d’éveil plutôt que les classes passerelles déjà expérimentées ?
Les classes passerelles sont gratuites pour les familles. C’est bien la preuve que le gouvernement cherche à adopter le modèle européen en matière de scolarisation des moins de 5 ans.

 

4 visiteurs en ce moment

*Top 51 rue de Metz
54000 NANCY
Tel : 03.83.95.12.02
Mail : snu54@snuipp.fr
Facebook : Snuipp.meurtheetmoselle
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 54, tous droits réservés.