www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 54

Vous êtes actuellement : Métier  / AESH, EVS, AVS  / ASH - Adaptation scolaire et Scolarisation des élèves Handicapés  / Handicap - Intégration 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
6 septembre 2007

Scolarisation des élèves handicapés

Dès l’élaboration de la loi de 2005, nous avions averti que l’Etat ne s’engagerait pas sur une loi de programmation mais sur une nouvelle législation. Ainsi, pour se contenter des moyens existants, on érige en principe général « la bonne volonté « et le « changement de mentalités ». Il ne s’agit pas de remettre en cause le principe juste de scolarisation des élèves handicapés mais force est de constater qu’on a écrit une loi ambitieuse pour une mise en œuvre sans envergure.

Alors que, nationalement, le nombre de scolarisation individuelles a triplé en 6 ans, les enseignants ne peuvent recourir qu’à Handiscol, à la littérature existante et aux AVS / EVS. L’Education Nationale n’est pas en mesure de donner suite aux préconisations des MDPH. C’est aussi le cas dans notre académie.

Malgré l’absence de période transitoire, le manque de perspectives de professionnalisation des AVS, l’absence de formation complémentaire, l’information parcimonieuse au sens où elle se résume pour de nombreux enseignants à des écrits dont ils ne savent pas toujours qu’ils existent ou une information de « seconde ou troisième main », nos collègues « gèrent ».

Ils gèrent :
les perturbations, les surveillances constantes, les effectifs chargés qui ne servent ni l’élève handicapé scolarisé ni ses camarades le manque de soutien, d’accompagnement, les relations avec les parents, leur détresse la lourdeur de dossiers répétitifs.

L’éloignement des commissions qui aujourd’hui restent quelque peu mystérieuses pour les enseignants au contraire des CCPE donne à la scolarisation des élèves handicapés un caractère initial plus administratif que pédagogique.

Nous ne donnerons pas le détail des manques en matière d’AS-H, qu’il s’agisse des (trop nombreux) postes vacants ou de scolarisations conditionnées à la mise à disposition d’AV-S qui ne sont pas nommés, là aussi faute de moyens. Aujourd’hui, les personnels sont las d’entendre les formules laconiques telles que « faites au mieux », « surtout pas de vagues », « prenez sur vous »,…

Les moyens attribués et nécessaires doivent être à la hauteur de l’ambition affichée.
Il n’est pas possible que les enseignants se forment à leurs frais, qu’ils assistent à des réunions de suivi ou d’équipe éducative sans rencontrer véritablement de soutien institutionnel.

Il est urgent que le SNUipp54 soit informé de chaque situation et il vous propose de renvoyer l’enquête scolarisation d’élève présentant un handicap que vous trouverez dans le bulletin de septembre-octobre.

 

13 visiteurs en ce moment

*Top 51 rue de Metz
54000 NANCY
Tel : 03.83.95.12.02
Mail : snu54@snuipp.fr
Facebook : Snuipp.meurtheetmoselle
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 54, tous droits réservés.