www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 54

Vous êtes actuellement : Métier  / AESH, EVS, AVS  / ASH - Adaptation scolaire et Scolarisation des élèves Handicapés  / Handicap - Intégration 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
15 décembre 2006

Handicap et scolarisation : où en est-on ?

"SNUipp 54 infos" n° 78 du 14 décembre 2006

Premier état des lieux avec les maîtres référents.

10 référents ( sur les 15 du département) réunis lors d’une ½ info intersyndicale le vendredi 1er décembre 2006 ont permis de faire un premier bilan dans la mise en place des PPS ( projet personnalisé de scolarisation ) dans le département.

Le constat démontre malheureusement la mise en place chaotique des MDPH ( maisons départementales des personnes handicapées) et des suivis de dossiers :
- manque de temps pour suivre les dossiers
- manque d’informations remontant de la MDPH
- manque criant de médecins scolaires
- manque de psychologue scolaire sur certains secteurs
- manque de remplaçants pour permettre les réunions sur le temps scolaire
- difficultés pour certains services (PMI, CMP...) à suivre le rythme des réunions et à y assister , à 17h notamment
- manque de matériel ( ordinateur, ligne téléphonique) certains référents ont obtenu un local ces derniers jours
- enveloppe consacrée à la dotation kilométrique nettement insuffisante ( certains référents auront épuisé leur enveloppe avant la fin du trimestre ; que feront-ils après ?)
- manque d’outils pour le suivi : aucun imprimé utilisable pour l’instant, budget timbres ridicule ( chaque compte rendu devant être copié et envoyé en une dizaine d’exemplaires)
- incertitudes quant aux emplois pour la rentrée prochaine ( deux départs en retraite)
- incertitudes quant à la prise en charge des frais de missions qui seront assumés en janvier par le conseil général

Les référents déplorent :
- de devoir accorder des priorités sur certains dossiers et d’en reporter certains à plus tard en craignant de ne pas pouvoir les traiter au final
- de ne pas connaître l’enveloppe globale accordée à leur mission
- le manque de formation à la gestion de réunions très chargées émotionnellement

Ils réaffirment leurs missions et refuseront de se rendre dans les établissements spécialisés afin d’y faire des constats de travail scolaire effectué ou d’assurer le ‘suivi administratif’ des équipes pluridisciplinaires qui se mettent en place.

Ils demandent :
- des assurances sur le maintien des postes existants et la création d’autres postes à la hauteur des besoins
- une formation adaptée
- une transparence quant à l’enveloppe globale NANCY3 pour les frais de déplacements, et une hausse significa-tive de cette enveloppe
- des moyens matériels ( bureau, portable, ligne téléphonique, budget timbres adapté)
- la création de postes de remplaçants rattachés à chaque référent ou au minimum un remplaçant pour deux référents
- 27 points de NBI
- le remplacement d’un enseignant référent dans le cas d’une longue durée ou longue maladie
- la clarification des obligations de service : temps et jours de travail, vacances (les situations étant différentes pour les postes implantés en collège et en école...)

Le SNUipp, le SGEN et le SE :
- s’adresseront à l’IA en audience avec des représentants des référents
- porteront le débat sur ces questions en CTPD et CDEN, demanderont un bilan chiffré de l’enveloppe, l’exigence de postes
- enverront ce premier bilan à leurs syndicats nationaux respectifs et aux autres départements
- tiendront les acteurs du terrain informés au fur et à mesure des nouvelles concernant la mise en œuvre de la loi sur le handicap.

Marie-Rose CORNU

 

14 visiteurs en ce moment

*Top 51 rue de Metz
54000 NANCY
Tel : 03.83.95.12.02
Mail : snu54@snuipp.fr
Facebook : Snuipp.meurtheetmoselle
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 54, tous droits réservés.