www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 54

Vous êtes actuellement : Outils Pratiques  / CHSCT, déclaration d’accident... 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints


  • Fiche gestion cas COVID dans un établissement
    PDF - 121.5 ko
    Télécharger

Dans la même rubrique

28 août 2020

Rentrée Sanitaire...Enfin des infos !

Il aura une nouvelle fois fallu attendre le dernier moment pour obtenir des réponses quant à l’organisation de cette rentrée pourtant prévue comme exceptionnelle. Point de situation des (bribes de) réponses à ce jour :

Le SNUipp-FSU le dénonçait dès le mois de juin : l’impréparation du Ministère pour cette rentrée, dont tout le monde savait qu’elle serait extraordinairement complexe, est absolument invraisemblable et inacceptable.

Il aura donc fallu attendre ce jeudi 27 août en fin de journée pour obtenir enfin un certain nombre de réponses... et encore, pour beaucoup bien partielles malheureusement.

Comment organiser un accueil serein de tou.te.s les élèves, qui en ont pourtant dramatiquement besoin, dans ces conditions ?

Quel respect pour les élèves, les familles et les personnels de l’Education ?

Voici un point sur les dernières réponses que nous avons pu récolter lors de nos dernières réunions avec l’administration (notamment CHSCT Ministériel et académique, audience DASEN ce matin.) :

* Le Protocole Sanitaire de l’Education Nationale vient donc une nouvelle fois d’être révisé à moins d’une semaine de la rentrée des classes. (publié le 26/08/2020)

Il est très fortement allégé par rapport à la première version mise en oeuvre lors de la phase de déconfinement en mai-juin (le protocole passe de 50 pages... à 6 !!!) et est quasi inchangé depuis juillet. Il s’agit donc d’un protocole ou rien ou presque n’est obligatoire ou interdit : l’adaptation locale étant le maître mot.

Il faut bien noter, toutefois, que les Préfets ont tous pouvoirs pour renforcer à tout moment les mesures et préconisations sanitaires (par exemple, restaurer l’obligation de distanciation)... Il est donc important de rester en veille !

- Le principal changement de cette dernière version réside dans l’obligation du port du masque pour TOUS les ADULTES, en présence d’élèves, de parents ou de collègues dans tous les espaces, clos ou extérieurs.

- le port du masque pour les élèves reste proscrit pour les enfants de maternelle, déconseillé en élémentaire, mais obligatoire à partir du collège (dans tous les espaces également).

Nota : Le port du masque ne s’impose pas quand il est par nature incompatible avec l’activité en cours : faire du sport par exemple, mais aussi exercer une pratique musicale. Un travail de rédaction de fiches pratiques est en cours. Cela devrait être compensé par une distanciation physique.

- la principale mesure de protection des élèves réside dans les "gestes barrières" qui doivent être appliqués de façon rigoureuse, en particulier le lavage très régulier des mains (ou gel/lotion autorisée).

- sinon, les consignes restent les mêmes qu’en fin d’année : la distanciation n’est plus obligatoire ; mais il reste recommandé de maintenir la plus grande distance possible entre toutes les personnes, selon les possibilités offertes par chaque espace.

- le brassage des élèves est autorisé, notamment dans les cours de récréation... mais là encore, la prudence recommande de l’éviter au mieux, lorsque c’est possible (notamment pour faciliter le "traçage" d’éventuelles contaminations à venir). Le DASEN conseille par exemple les entrées et sorties échelonnées (horaires par classe)... ce qui ne correspond toutefois pas toujours à certaines consignes d’IEN et n’est pas imposé par le protocole. Faites au mieux ! (une fois de plus...^^)

- l’utilisation de matériel collectif est possible (matériels de sport, jeux, ordinateurs ou tablettes, etc.) avec une désinfection quotidienne seulement. Par prudence, on prendra tout de même soin, si possible, de se laver les mains avant et après utilisation...

- nettoyage et aération des locaux : un seul nettoyage quotidien est désormais obligatoire, mais on peut envisager une désinfection plus régulière des points de contacts comme les poignées de porte. Les locaux doivent être aérés le plus souvent possibles (en l’absence d’élèves) au moins 15mn.

- l’entrée des parents (ou d’autres adultes) dans les écoles n’est pas proscrite, MAIS, le port du masque par ces personnes est obligatoire. Il reste bien évidemment plus prudent de limiter fortement ces entrées, notamment en le réservant peut-être aux classes de premières scolarisations (PS, CP...)

- les sorties scolaires de plusieurs jours sont déconseillées (sans être formellement interdites), au moins jusqu’aux vacances d’automne.

- des consignes doivent arriver rapidement pour la piscine et éventuellement les activités sportives ou "à risque".

- Désinfection du matériel collectif et réunions : il n’y a pas d’obligation de désinfection entre chaque utilisation, mais obligation de désinfection régulière quand même. Concernant les réunions, il faut faire preuve de bon sens. La rentrée n’est pas une rentrée normale, donc on ne fait pas tout à fait comme à l’accoutumée (application des règles du protocole : port du masque, distanciation, aération, réunion à l’extérieur…). Il est possible d’organiser des réunions de rentrée respectant les gestes barrière dans tous les établissements. L’accès des parents n’est pas interdit dans l’établissement mais avec lavage des mains et masques. Mais il faut éviter les regroupements dans des salles inadaptées ou éviter les attroupements.

De même les animations pédagogiques et réunions de circo seront organisées dans respect des mesures barrières.

* Les équipements de protection fournis dans les écoles.

Comme en juin-juillet, des masques sont fournis pour tous les personnels de l’Education Nationale dans tous les services (AESH et Services Civiques inclus donc, mais ATSEM exclu.es).

Il s’agit de masques lavables, dits "grands publics" de Type 1. Ils sont moins filtrants que les masques chirurgicaux de type 2 dont nos écoles avaient été dotées dans un premier temps, mais les autorités sanitaires jugent ce niveau de protection suffisant... Nous rappelons nos doutes sur cette affirmation, car comme le reconnaissent eux-mêmes les professionnels de santé, cette protection n’est en fait valable QUE SI toutes les personnes portent des masques et que les contacts et expositions "directes" sont évités. Les élèves de maternelle et d’élémentaires n’en portant pas... Quant à maintenir une "distance de sécurité" avec eux en permanence...

Par contre, des masques de type 2, plus protecteurs (sans toutefois atteindre le niveau de protection d’un masque de type FFP2 utilisés par les soignants face à des personnes malades), seront mis à disposition pour les personnels "vulnérables" et les AESH en contact direct d’élèves.

Le Rectorat dit disposer d’un stock permettant de couvrir 17 semaines dans le second degré et 11 dans le premier degré.

Il reste que ces masques "lavables" (20 fois. Il faut aussi les laver avant la première utilisation) ne peuvent être portés plus de 4h d’affilée. Il en faut donc 2 par jour et il est impératif de les laver chaque soir et de les laisser reposer 24h avant de les réutiliser. Les écoles sont donc dotés de 4 masques par adulte pour la période... Bonjour les lessives !!!

* Les personnels vulnérables

Au sujet des ASA pour les personnels vulnérables, le Ministère confirme ce qui a été dit par la ministre de la Fonction publique. Les ASA ne seront plus accordées à partir du 1er septembre. Mais il faut aussi attendre la circulaire du Premier ministre.

La règle est le retour au travail des personnels vulnérables. ( !!!) Il peut y avoir télétravail si celui-ci est possible, mais si c’est impossible (comme c’est le cas pour les enseignant-es), il faut une reprise du travail sur site. Des "aménagements des postes de travail" peuvent être envisagés pour ces personnels avec les médecins de prévention du Rectorat (nettoyage renforcé de la classe, par exemple... ?)

Un agent qui ne reviendrait pas doit prendre un arrêt de travail.

Pour les masques attribués aux personnels vulnérables, il s’agirait de masques de type chirurgical à usage médical de catégorie 2 (à ne pas confondre avec les masques "grand public" de catégorie 2). Ce sont les masques recommandés pour les personnes positives au covid dans leurs déplacements. Les personnels vulnérables peuvent aussi en obtenir gratuitement en pharmacie ou auprès de l’IEN sur présentation de leur certificat médical. Cet équipement est conforme aux préconisations des autorités sanitaires. Il faudra une attestation médicale pour en bénéficier.

Une question est encore en suspend et doit être prochainement tranchée, il s’agit du cas des agents « hyper vulnérables » (greffés ou en chimiothérapie, ...). Il n’est pas exclu qu’il y ait pour eux un dispositif de chômage partiel dans le secteur privé, qui serait transposé en dispositif d’arrêt maladie ou d’ASA pour la Fonction publique. Cette question est à l’arbitrage.

Nous continuons évidemment à contester avec véhémence ces dispositions qui vont pénaliser des collègues du fait de leur état de santé ! D’autant plus que désormais, "le jour de carence est rétabli" !!!

Nous manquons encore également de précisions concernant les personnels qui se trouveraient placés en quarantaine comme"cas contacts" ou "cas confirmé", dans leur entourage, ou à l’école. il serait particulièrement injuste que le jour de carence soit appliqué dans ces situations.

* Gestion des cas suspects ou contacts de Covid-19 dans les écoles dernière minute

Vous trouverez en fichier joint la fiche officielle que nous venons de recevoir nationalement et qui définit la marche à suivre en cas de suspicion de COVID ou de cas confirmé.

N’hésitez pas à nous envoyer vos questions et situations à snu54@snuipp.fr.

PDF - 121.5 ko
Fiche gestion cas COVID dans un établissement

 

26 visiteurs en ce moment

*Top 51 rue de Metz
54000 NANCY
Tel : 03.83.95.12.02
Mail : snu54@snuipp.fr
Facebook : Snuipp.meurtheetmoselle
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 54, tous droits réservés.