www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 54

Vous êtes actuellement : Le syndicat : dossiers  / Syndicat : action 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 septembre 2018

108h et APC ! Besoin de temps ! Que fait-on ?

On continue à se réapproprier les heures d’APC !

A partir de la rentrée, les heures d’APC devront être consacrées à la lecture pour les élèves en difficulté selon le bon vouloir du ministre de l’Education Nationale. Mais cela va à l’encontre des objectifs initiaux de ce dispositif qui pouvait être dédié au travail personnel et à des activités prévues par le projet d’école.

Le SNUipp-FSU 54 s’insurge contre cette obligation qui ne correspond pas forcément aux besoins des élèves et des équipes pédagogiques. Elle est un pas de plus vers la négation de la liberté pédagogique.

Par ailleurs, le SNUipp-FSU 54 est intervenu auprès de certains IEN pour leur rappeler que l’harmonisation des horaires d’APC au sein des écoles ou de la commune n’est stipulée dans aucun texte.

Mais face à l’alourdissement du temps de travail invisible, ne plions pas !

Le SNUipp-FSU renouvelle sa consigne de réappropriation des 108h pour agir au plus près des besoins des élèves. Reprenons la main sur nos heures !

Il ne s’agit pas d’une heure d’enseignement en moins puisque ce temps est utilisé au service de la réussite de nos élèves : lien avec les familles, travail en équipe, multiples partenariats éducatifs ou médico-sociaux, préparation de sorties, projets de classe, auto-formation, remise individualisée des évaluations aux familles ...

Nous conseillons à chacun de tenir scrupuleusement une comptabilité de toutes les heures effectuées (hors préparations, temps de classe et corrections). Ceci permettra à chacun de constater rapidement qu’il déborde largement le cadre des 108 heures annuelles. Vous trouverez dans le document joint un exemple de tableur à remplir pour comptabiliser ces heures. (ou sous une autre format dans votre espace syndical personnel ici.)

opendocument spreadsheet - 12.2 ko
Tableur-108h-2

Ne nous leurrons pas : le changement gouvernemental entraîne un rapport de force différent. Le ministre reste sourd à notre exigence de revoir le temps de travail des enseignants. Ce n’est que par un véritable rapport de force que nous pourrons gagner ce combat.

Une consigne syndicale contrevient généralement aux exigences de l’institution et de la hiérarchie. Elle comporte toujours un « risque », notamment que l’IEN ou le Dasen s’adresse aux enseignants pour leur rappeler leurs obligations de service dont l’APC fait partie. La menace de retrait de salaire fait aussi partie des pressions qui peuvent être exercées.

Mais le nombre fait la force !

Le fait de s’inscrire dans une démarche engageant plusieurs milliers de collègues à l’appel du principal syndicat des écoles permet de créer un rapport de force plus élevé qu’un simple face à face entre un enseignant et son IEN.

Inutile d’informer votre IEN : c’est à l’administration de faire la preuve d’un éventuel service non fait.

Par contre pensez à informer le SNUipp-FSU54 de votre implication dans l’action !

 

13 visiteurs en ce moment

*Top 51 rue de Metz
54000 NANCY
Tel : 03.83.95.12.02
Mail : snu54@snuipp.fr
Facebook : Snuipp.meurtheetmoselle
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 54, tous droits réservés.