www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 54

Vous êtes actuellement : Actualité 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 novembre 2014

Projet de loi de finances. Un budget bien trop pâle.

Dans un contexte d’austérité budgétaire, l’éducation semble relativement préservée avec un budget en légère hausse pour 2015. Une progression qui ne permettra toutefois pas de dégager les moyens nécessaires pour les salaires ou la formation continue. D’autant que 28% de cette hausse sont consacrés au périscolaire ! Quant aux 2511 créations de postes dans le 1er degré, elles risquent de servir pour l’essentiel à faire face à la hausse démographique.

Avec 47,4 milliards d’euros, en hausse de 1,1 milliard, le projet de budget de l’enseignement scolaire présenté par le gouvernement le 1er octobre affiche la volonté de faire figure d’oasis au milieu du désert budgétaire global. Une hausse modérée par l’allocation de 307 millions d’€ au fonds d’amorçage pour la mise en place des rythmes scolaires dans les communes. Une somme qui ne bénéficie ni aux écoles ni aux personnels mais au périscolaire. De plus, ce projet de budget s’inscrit bel et bien dans une logique d’austérité avec 50 milliards d’euros d’économies d’ici 2017, dont 21 milliards pour 2015. Des coupes qui, si elles devaient se confirmer, auraient des effets dévastateurs sur l’emploi, les investissements et les services publics et dégraderaient la qualité des services rendus aux usagers, tout en renforçant les inégalités sociales et territoriales. Au sein de la Fonction publique, le budget prévoit de poursuivre le gel du point d’indice, de réduire fortement l’enveloppe pour les mesures catégorielles et de supprimer plus de 1200 emplois. L’État économiserait ainsi 1,4 milliard d’euros au détriment de ses fonctionnaires. Et donc des enseignants.

Lire la suite

 

14 visiteurs en ce moment

*Top 51 rue de Metz
54000 NANCY
Tel : 03.83.95.12.02
Mail : snu54@snuipp.fr
Facebook : Snuipp.meurtheetmoselle
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 54, tous droits réservés.